Historique

L'origine de la famille est à chercher dans la noblesse médiévale. On peut la tracer avec pleine certitude jusqu'au chevalier Ulf Siggesson, noté en 1463 et mort quelque temps après l'an 1472. Celui-ci se fit allouer la mansion Tjugby de la paroisse Heda à Östergötland par le Conseil de la Couronne. Selon les cartes généalogiques du Palais de la Noblesse (les arbres d'Elgenstierna, tome VII, p. 357), il était l'arrière-petit-fils du chevalier Olof Haraldsson, sous-procureur d'Uppland, mort avant l'an 1411. Celui-ci portait un blason d'aspect similaire. On ne peut cependant pas exclure qu'Olof Haraldsson et ses proches descendants appartinssent à une noblesse différente, éteinte depuis longtemps qui menait le même blason qu'Ulf Siggesson et sa progéniture.

Le fils d'Ulf Siggesson, Knut Ulfsson, mort avant 1514, fut marié à Brita Haraldsdotter, dont la grand-mère se nomma Märta Björnsdotter Soop, fille de Björn Soop, vice-président du district de Tjust (faisant partie d'Östergötland à l'époque). Il appartint à la noblesse Soop médiévale, qui portait trois dents de brochet dans leur blason, et s'éteignit à la fin du 15me siècle. Les descendants de Knut Ulfsson adoptèrent le nom Soop d'après cette famille maternelle vers la fin du 16me siècle.

L'arrière-petit-fils de Knut Ulfsson était Hans Åkesson Soop de Stora Bjurum et de Mälsåker (1552-1619), conseiller de la Couronne en 1609. Son fils aîné Åke Hansson Soop (1584 - après 1648), président du district de Väne en 1642, est celui duquel descendent les membres actuels de la famille (voir aussi plus bas). Il fut introduit, au nom de la famille, au Palais de la Noblesse comme membre de la classe Chevalière en 1625. Un fils cadet, Mattias Soop (1585-1653), conseiller de la Couronne en 1627, fut élevé à la baronnie en 1651 sous le nom de Soop af Limingo (no 19), éteinte du côté masculin en 1717. Un petit-fils de Hans Åkesson, Erik Soop (1643-1700), major général et le gouverneur de Riga en 1686, fut élevé à la baronnie en 1687 (no 87); sa branche s'éteignit avec lui.

Lors de son introduction en 1625, la famille fut placée dans la seconde classe du Palais de la noblesse, dite classe Chevalière, qui comprit les descendants non titrés des conseillers antérieurs de la Couronne. Avec la première classe, dite classe Seigneuriale, comprenant les comtes et les barons, les familles de la classe Chevalière représentèrent la noblesse supérieure.

Åke Hansson Soop, énoncé plus haut comme celui qui fut introduit au nom de la famille en 1625, avait deux fils issus de mariages différents. Le fils aîné, Erik Åkesson Soop (1613-1674), président du district d'Österbotten avec des propriétés à Västergötland et à Värmland, continuait la branche principale qui s'éteignit avec son arrière-arrière-petit-fils en 1812. La primarité se transféra alors aux descendants du fils cadet, Hans Åkesson Soop (né dans les 1640), commandant de l'artillerie à Stade. Le petit-fils du petit-fils du petit-fils de son fils, Hans Åkesson Soop (né en 1935), est actuellement le principal de la famille.